Tu sais quoi, j'ai perdu l'adresse du terminus
Après toi, j'ai laissé mon cœur dans l'autobus.
J'ai voulu l'oublier, me débarrasser des cactus
Ce soir, je l'ai retrouvé tout en détritus.
Mais pas question d'le vendre aux Puces.

Je ne sais plus où se trouve l'étoile polaire
Après toi, mon cœur est entré en ère glaciaire
J'ai boudé le soleil, boudé la lune, boudé la terre,
Ce soir, tout est à refaire
Dans le système solaire

Après toi, j'ai compris que j't'ai pas serré assez fort
J'étais pas celle qui apaise, qui veille quand tu dors.
Ce soir, je regarde les anciens décors.
Plus faite pour le rôle de conquistador.

J'me barre avec la boîte à souvenirs


Tu sais quoi, j'ai oublié l'odeur des avions
Après toi, j'étais moitié-piéton, moitié-béton.
J'ai voulu effacer gros crash et ptite passion
Ce soir, j'regarde les gares et les wagons.
Plus faite pour l'amour à téléportation.

Tu sais quoi, je ne t'aime plus, je ne t'aime plus
Après toi je l'ai crié, murmuré, hurlé dans la rue
J'ai fait la guerre aux princes armée d'un cœur tordu.
Ce soir-là, cette nuit-là et l'aube que j'y ai vue
Plus rien n'existe, que le sel et les chairs à nu.
La mémoire est vide, l'amnésie est revenue.

Tu sais quoi, j'suis une sale menteuse
Ce ne sont pas des choses qui s'oublient
Ce ne sont pas des choses qui s'effacent
Ce sont des choses qui restent et qui s'incrustent
Comme des plaies
et comme des cicatrices
Pour que j'puisse dire «regarde, ça m'est
arrivé.»

Tu sais, je t'aime toujours autant
Après moi, y'en a une autre à présent
J't'aime en ami, en coïncidence, en correspondant
Demain matin, j'regarderai les photos d'avant
D'une façon différente, d'un œil différent.

.

.

Prit sur le blog de Sab

Yé vrm écoeurant =)

T vrm douée Chouette